Airbus Wilco

 

 

Wilco Airbus Series volume 1

 

 

Présentation

La série des Airbus 320 est depuis trop longtemps oubliée pour notre cher simulateur préféré et depuis quelque temps les concepteurs d'addons sentent une belle opportunité de combler les utilisateurs en leur offrant enfin un Airbus digne de ce nom. Le premier à ouvrir le bal est Wilco/Feelthere en proposant un produit en deux variantes, un normal avec un A318, A320 et A321 et une version de luxe qui comprend deux avions supplémentaires à savoir l'A319 et ACJ (Corporate Jet).
Tous ces avions répondent sous le label PIC, d'après Wilco, la qualité du développement de cette gamme a permis à Wilco Publishing de lui attribuer le Label Pilot In Command (PIC) rendant ainsi cet add-on le plus réaliste possible pour Flight Simulator.



L'histoire des Airbus

Le consortium de constructeurs aéronautiques européens comprenait à sa création le 18 décembre 1970, sous forme d'un GIE, l'Aérospatiale (France) et la Deutsche Airbus (Allemagne). L'Aérospatiale résultait de la fusion récente de Sud-Aviation et de Nord-Aviation, tandis que Deutsche Airbus regroupait Messerschmitt-Bölkow-Blohm et VFW-Fokker. Malgré le retrait du Royaume-Uni, Hawker-Siddeley conserve la sous-traitance des ailes. CASA (Espagne) a rejoint le G.I.E en 1971 pour développer l'Airbus A300, qui vola pour la première fois le 28 octobre 1972.



British Aerospace adhéra au consortium en 1979, à l'époque où Airbus avait une flotte de 81 avions en service. Les actions se répartissaient alors de la manière suivante : 38 % pour les Allemands et les Français, 20 % pour les Britanniques et 4 % pour les Espagnols. Belairbus (Belgique) et Fokker (Pays-Bas) participent à certains programmes Airbus. En 1988, Airbus sortait l'A320, le premier avion civil à commandes de vol électriques, une fonctionnalité très controversée initialement, notamment grâce à l'expérience accumulée sur Concorde. C'est le premier avion de sa catégorie (narrow body de 150 places environ) conçu depuis le Boeing 737, datant des années 60 et maintenant, l'avion de ligne le plus produit dans le monde.

C'est ensuite à la famille A330-A340 de complèter la gamme par les longs-courriers mis en service à partir de 1992.
Le lancement du développement de l'A380 à la fin de 2000 poussera à la transformation de la structure juridique d'Airbus. En 2001, suite à la consolidation de l'industrie aéronautique européenne, le consortium devient une société intégrée, détenue à 80 % par EADS, premier groupe européen du secteur ; les autres 20 % sont détenus par BAE, deuxième groupe européen.

Le 27 avril 2005, à 10h29, l'A380 a décollé pour la première fois de l'aéroport de Toulouse.

En septembre 2006, EADS a racheté à British Aerospace ses 20 % détenus dans le capital d'Airbus. Fin janvier 2007, l'hebdomadaire "Capital" annonçait que la Russie négociait une prise de participation de 20 % de l'avionneur européen, via une banque ou une société d'Etat russe.

Source : wikipedia - Airbus

Contenu & installation

Wilco met à votre disposition deux packs "Airbus Series Volume 1", pour Flight Simulator 2004 mais également optimisés pour Flight Simulator X, en version download ou CD Rom :
Le premier pack au prix de 39.95 euros contient trois Airbus : l'A318, l'A320, et l'A321.
Quant au second pack "de luxe" disponible au prix de 49.95 euros, il comprend en plus : L'A319 en deux versions : une version passagers et une version ACJ (Airbus Corporate Jetliner), avion d'affaires. 60 minutes de vidéo présentant les décollages et atterrissages.

Si vous avez acheté la version de base et que vous désirez la version de luxe, Wilco met à votre disposition une version "upgrade" (mise à jour) disponible au prix de 14.95 euros.

Une très riche documentation est également incluse, avec le guide du pilote, la check-list, ses procédures et les caractéristiques des Airbus. Le guide du pilote est traduit en français sur le site de Wilco, cliquez ici pour vous y rendre.



Une interface de configuration assez complète vous offre la possibilité de configurer les différents paramètres comme le niveau de difficulté, le temps d'alignement des IRS, les unités de mesure entre les pieds et les mètres, mais également un Load Manager qui vous permet de répartir les charges et les passagers dans l'appareil et pour finir avec cette interface, un Fuel Manager qui vous permettra de définir le carburant pour tous vos prochains vols.



Après avoir téléchargé votre produit sur le site de Wilco (138 Mo) si c'est une version téléchargement ou par CD-Rom, l'installation est relativement simple, sous forme de fichier exécutable. vous n'aurez qu'à cliquer sur "suivant", et vous munir du code de série qui vous a été délivré avec l'addon au cours de l'achat. A noter que le nombre de téléchargements de l'addon via le site de Wilco est limité : Si vous l'avez téléchargé plus de 3 fois, vous devrez contacter l'équipe du site de Wilco par email pour que votre compte de téléchargement soit réactivé.

L'appareil dans son ensemble

Après avoir choisi l'Airbus de votre choix dans le menu de Flight Simulator, le chargement s'effectue relativement vite, même pour les ordinateurs ayant une faible configuration. Notons qu'une configuration de qualité n'est pas requise en particulier pour cet addon, étant donné qu'il n'utilise pas beaucoup de ressources. Vous vous retrouverez alors dans le cockpit 2D avec les instruments et les moteurs déjà en marche. Si vous êtes déjà familiarisé avec ce type d'Airbus, vous pourrez aisément rentrer un plan de vol dans le MCDU et faire un premier vol. L'avion a un très bon comportement au roulage, on peut sentir le poids et l'inertie de l'appareil. Les sons sont agréables et l'appareil donne un côté serein à l'utilisateur. Une fois en vol, le comportement est fidèle à ce que nous avons pu lire sur les commandes électriques fly-by-Wire. Donc globalement, l'addon une fois "patché" est plutôt bien réussi.

Modèles extérieurs

Les modèles des Airbus sont bien réalisés, modélisés en détails, avec de jolis reflets sur le fuselage, respectant les différentes proportions de chaque appareil. La netteté des éléments sur le fuselage est remarquable comme par exemple les volets, les hublots, les aérofreins... Quant au train d'atterrissage, il est réalisé dans les moindres détails, toutes les parties ont été traitées avec le plus grand soin, en passant par les ressorts des amortisseurs, les différents phares jusqu'à la modélisation de tous les câbles électriques. Exposé au soleil, il y a de jolis éblouissements solaires sur le fuselage et les ailes.



Par défaut, les Airbus sont proposés aux couleurs d'Airbus Industrie et de Privatair pour la version CJ de l'A319, fournis dans la version de luxe. Vous pouvez télécharger gratuitement différentes livrées sur le site de Wilco. Il y a actuellement 39 livrées en tout pour la version FS2004 ou FSX. Celles- ci s'installeront très facilement grâce à des installateurs individuels. Les livrées sont dans l'ensemble réussies et jolies, mais cependant, il est à noter que certaines livrées ne sont pas tout à fait fidèles à la réalité, et sont un peu trop propres et donnent un coté "maquettes". Vous pouvez également télécharger un "PaintKit" pour chaque Airbus, qui vous permettra de créer vos propres livrées, cependant, un bon logiciel de dessins est requis.

Wilco propose pour tous ses Airbus, (excepté l'A318) deux versions concernant les types de moteurs : "IAE" (International Aero Engines) ou "CFM International". Les différences de ces deux versions sont nettement visibles au niveau des réacteurs, la version IAE ayant ses réacteurs plus allongés que ceux de la version CFM. Les revers sont également très différents, les CFM sont en étoile (voir photo à droite). Au moment où les moteurs sont allumés, une remarque importante est à noter : Dans la version IAE, les textures des ailettes du compresseur sont absentes, ou plutôt remplacées par une texture très sombre, où les ailettes ne sont pas visibles. C'est vraiment dommage car les fans des IAE ne pourront pas apprécier à juste titre cette version de motorisation.

Autre chose regrettable est que les portes avant et arrière s'ouvrent en même temps, par la combinaison de touche CTRL + E.
Bien que ce ne soit qu'un détail, ce point est assez gênant étant donné qu'au parking, l'appareil doit obligatoirement avoir cette porte ouverte, sans passerelle, si sa sortie principale est ouverte (porte avant gauche).

Pour finir dans le modèle extérieur de cet appareil, dans la version FSX, notons que les vitres sont tout simplement absentes, vous verrez les pilotes très nettement. ce qui là aussi peut gâcher l'expérience de cette simulation. On espère qu'un patch viendra très prochainement corriger ces petits défauts.

Cockpit 2D et Instrumentation

 



Dans la gamme des Airbus, il existe globalement deux générations de cockpit. La première génération avec le bord des EFIS arrondi est une version plus moderne avec des écrans LCD et donc les coins sont carrés avec une plus grande lisibilité des données affichées. Feelthere a développé globalement ces deux variantes et propose dans certains avions telle ou telle version du cockpit. Par exemple, l'A320 aura les EFIS arrondis alors que l'A318 (plus récent) aura les EFIS bien carrés. Malheureusement il s'agit des mêmes "gauges" pour les deux versions donc les données des écrans aux bords arrondis sont légèrement cachées par les arrondis. Il y a d'autres petits détails comme l'altimètre et l'horizon artificiel de secours, qui ne sont pas les mêmes dans les deux versions.

Les textures du cockpit 2D sont quant à elles très finement réalisées. L'ombre du FCU est finement reproduite, donnant une impression de "relief" sur le tableau de bord. Entièrement fonctionnel, chaque instrument est finement réalisé, très net, ayant une très bonne fluidité. (bien meilleur qu'en cockpit virtuel).

A noter qu'après le chargement de Flight Simulator, les EFIS et l'écran du MDCU peuvent êtres "noirs". Pas d'inquiétude, il suffit simplement de passer dessus avec la souris, et de tourner la molette. Ceci permet de régler la luminosité des EFIS. Vous pouvez également attribuer les touches de votre choix pour "Augmenter l'angle nez/visière du concorde" ou "Réduire l'angle nez/visière du concorde" pour modifier le contraste de tous les EFIS.

Ces dernières peuvent être séparément détachées en fenêtre pop up en un simple clique sur l'instrument désiré.
A noter que le cockpit 2D est composé en deux parties : le tableau de bord (Maj + 1) et les instruments (Maj+2). Vous ne pourrez pas faire apparaître en fenêtre détachable le cockpit 2D en vue externe ou autre. Côté systèmes de bord, tout est fidèle à la réalité : tous les instruments sont présents comme le MCDU presque entièrement fonctionnel, ou l'alignement des ADIRS... On peut regretter cependant que certains systèmes comme l'action des procédures d'urgence (extincteurs moteurs et APU, Engine Fire test, Emer Elec Power, les wipers, et une meilleure gestion des lumières...)

Le temps d'alignement des IRS peut être défini selon le choix du pilote, via le logiciel de configuration de l'Airbus, en partant de 10 secondes jusqu'à 10 minutes ! Le pylône avant et arrière, détachable en fenêtre pop-up possède presque tous les boutons cliquables, exceptés les manettes des gaz, le compensateur, et quelques autres boutons. Quant aux radios, il n'y a malheureusement qu'un seul bouton pour régler les fréquences de communications, et ce n'est pas toujours très pratique de se positionner à l'emplacement exact avec la souris pour changer de fréquences sans se tromper avec les chiffres entiers, et décimaux. (il en va de même pour le FCU).

Le MCDU est fidèle à la réalité. Le niveau de difficulté de son utilisation (facile/réaliste) peut être paramétré dans le logiciel de configuration de l'appareil. Si vous le paramétrez en mode "réaliste", quelques informations doivent êtres calculées comme les vitesses de références, et à indiquer manuellement dans le MDCU. Si vous êtes en mode facile, cliquez simplement sur la zone vide pour que l'ordinateur vous affiche la valeur et vous n'aurez ensuite qu'à la placer dans la zone voulue.

Le Database est par défaut assez complet, mais vous pouvez bien sûr rajouter des waypoints manuellement.
L'utilisation du MDCU est dans l'ensemble relativement facile. Après avoir effectué quelques vols, et avoir compris le fonctionnement du MDCU, vous pourrez rentrer votre plan de vol sans aucune difficulté ! Si vous voulez bénéficier des dernières versions des données, il vous faudra passer par Navigraph et débourser une petite somme (de l'ordre de 2euros) pour avoir les derniers AIRACS.

Au cours de la nuit, le cockpit 2D peut être éclairé par de faibles lumières. Cet éclairage est assez réussi, mais hélas de nombreux types d'éclairages sont absents.

Modèle de vol

Le pilotage des Airbus fournis dans ce pack est conforme à la réalité, grâce au "Fly By Wire" très bien reproduit pour Flight Simulator.
De nombreux vrais pilotes ont aidé dans la conception de cet addon. N'étant pas moi-même pilote d'A320, il m'est difficile de dire si ce modèle est bon ou pas, mais ce que je peux dire, c'est qu'il est semblable aux autres addons concurrents de ce modèle. J'ai donc confiance dans le bon modèle de vol de cet addon. Pour que le fly-by-Wire soit bien reproduit, vous devrez peut-être faire quelques petits réglages. Toutes les indications sont fournies dans la manuel du pilote dans la partie Fly-by-Wire.

Cabine virtuelle

Le cockpit virtuel est un des points forts de cet addon, bien qu'il ne soit pas entièrement fonctionnel. L'habitacle est agréable et réaliste excepté l'absence de reflets due à l'inexistence des vitres ! Il n'y a pas non plus d'essuie-glaces, ce qui est regrettable au cours de vols dans de mauvaises conditions météorologiques et certains simmers aiment ce genre de petites options qui rend une certaine immersion plus poussive. Le plateau repas à l'avant des pilotes n'est pas non plus animé. Les textures sont réussies, nettes, bien modélisées et détaillées. Tous les switchs et les instruments sont réalisés en 3D.
Quant aux EFIS, elles disposent d'une bonne fluidité dans l'ensemble, mais en s'éloignant ou en dé-zoomant un peu, la lisibilité des instruments n'est pas toujours excellente.

Le cockpit virtuel avec tous les EFIS en popup



Vous pouvez afficher séparément chaque EFIS en fenêtre détachable en un simple clique sur l'instrument. Vous avez également la possibilité de faire un tour en cabine en utilisant un petit panel qui apparaitra en bas à gauche du cockpit 2D et vous fera aller directement en mode "wing-view", très pratique pour ceux qui ne disposent pas d'un logiciel de déplacement comme Active Camera, sinon, à l'arrière, rien a été oublié, tous les sièges ont été reproduits avec le plus grand soin ! Quant à l'A319 CJ, vous pourrez admirer attentivement l'intérieur détaillé de la cabine de luxe, disposant de salons, bureaux, salles de réunion ...

Concernant les lumières dans le cockpit, le dôme light sera, comme dans le cockpit 2D, absent. Vous pourrez allumer uniquement le panel light. Le logo light quant à lui ne semble fonctionner qu'avec la totalité des lumières de l'avion, donc impossible de l'éteindre séparément des autres lumières de l'aéronef. C'est dommage pour le réalisme d'un vol de nuit.
Quant au taux de FPS, il n'est pas aussi élevé que dans les autres vues, mais il reste cependant largement suffisant pour réaliser un agréable vol.

Les sons

Encore un des très grands points de cet addon ! Les sons sont d'une incroyable richesse ! Une mise en route des moteurs, fidèle aux vraies procédures nous fera découvrir les fidélisations des sons, les ordinateurs, les fans, l'ADIRS, le tout crépite dans tous les sens, c'est ... magnifique ! Belle harmonisation sonore ! Les durs labeurs de l’installation sont déjà loin dans notre mémoire ! Les sons sont directement enregistrés à l'aide de vrai CFM/IAE ! C'est vraiment bon d'entendre tout cela ! On reconnait bien le gros ronronnement des réacteurs des airbus quand N1 est au maximum.
Excepté le MDCU, tous les boutons du cockpit disposent de leur propre petit "clique".( APU, batteries, signaux passagers... )
Cependant, il est à noter que les voix de synthèse comme le GPWS ne correspondent pas toujours à celles utilisées par airbus, mais plutôt par Boeing. Il vous sera cependant possible d'ajouter un freeware pour corriger le problème (pour plus d'informations, rendez-vous sur le forum de Feelthere).

Conclusion

Pour le premier A320 d'une longue série prévue pour Flight Simulator 2004 et X, Wilco place son addon dans une bonne catégorie mais hélas aurait pu encore faire mieux. L'addon graphiquement est semblable au 737 PIC sorti un an plus tôt. On aurait apprécié un souci du détail et de l'immersion plus poussé avec la possibilité de faire des actions comme l'extinction d'un moteur en cas de feu, enclencher les essuie-glaces en cas de mauvais temps. Ou avoir d'autres systèmes simulés. Cela reste cependant un addon très correct mais un peu cher. La très riche documentation rendra heureux tout amateur d'Airbus. Nous regrettons tous la sortie prématurée de cet addon qui pendant plus d'un mois fonctionnait très mal en l'absence du patch miracle. Le tir semble maintenant corrigé via le SP1. Quelques bugs sont toujours présents et nous espérons qu'ils seront corrigés pour le prochain patch.

 



source:http://www.avionic-online.com/index.php?Mnu=WilcoA320

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Locations of visitors to this page )

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site